Mazot De Vex Spiritueux Safran Artisanal

Nouveau spiritueux de safran

Notre nouveau spiritueux de safran est désormais disponible sur notre boutique en ligne ! Nous l’avons développé à partir de safran venu d’Iran au goût incomparable. En effet, ce safran gorgé de soleil possède une saveur qui se retrouve dans notre spiritueux. Nous l’avons macéré dans de l’alcool en rajoutant légèrement un peu de sucre et après plusieurs semaines de macération, notre spiritueux de safran offre une aventure gustative unique.

Spiritueux de safran en boisson et en cuisine

Notre spiritueux de safran se boit facilement en digestif avec le café. Il accompagne aussi très bien le magret de canard. En effet, il suffit de mettre un peu de spiritueux de safran sur votre magret de canard au moment de servir. Autre astuce culinaire : déposer une coulée de spiritueux de safran sur un fromage de chèvre chaud à la sortie du four. C’est un délice !

Mazot De Vex Spiritueux Safran Artisanal
Mazot De Vex Spiritueux Safran Artisanal

Culture du safran

Le safran est une épice utilisée depuis plus de 3 000 ans. Crocus sativus L., plante dont est extrait le safran, a parcouru les siècles et essaimé dans les différentes régions du globe. Il ne s’agit pas d’une plante sauvage car elle doit tout à la main de l’homme qui a su la cultiver, la choyer, et l’importer tout autour du bassin méditerranéen.

Le safran est également désigné par l’appellation « or rouge », appellation hautement justifiée puisque, vendue entre 30 et 40 euros le gramme, la précieuse épice suit le cours de l’or, étant la plus chère au monde. Son coût de revient élevé n’est pas dû à sa rareté mais à la cherté de la main d’œuvre. En effet, il faut 150 000 fleurs de crocus pour obtenir seulement 1 kg de safran sec.

Culture du safran

Crocus sativus s’octroie une culture à contre saison puisque la végétation a lieu en hiver et l’entrée en dormance commence dès le début de l’été. Comme nous l’avions vu précédemment, le crocus est une plante stérile n’existant pas à l’état sauvage. La pérennisation de cette plante se fait grâce à la multiplication végétative à partir de la corme souterraine. Par conséquent, tous les safrans du monde partagent le même patrimoine génétique et seraient issus d’un bulbe unique. Ainsi, la culture du safran est totalement dépendante de l’homme et cela depuis des siècles.

Climat et exposition au soleilLe crocus se plaît en tout endroit du globe. En effet, on peut le rencontrer sous différents climats (méditerranéen, continental) et sous différentes altitudes (du niveau de la mer en Grande-Bretagne et jusqu’à 2 500 mètres sur le plateau du Cachemire). Pour donner une floraison optimale, le crocus a besoin de contraste de température ; il aime les étés secs et chauds et les automnes doux et frais. L’hiver doit être vivifiant sans être trop rigoureux ; si la température est inférieure à -15 °C, les bulbes peuvent geler et mourir.

Les besoins en pluie se situent à la fin de l’été ou au début de l’automne pour déclencher la floraison, et lors du mois de mars pour le grossissement des bulbes qui donneront les fleurs de l’automne suivant.

Tout au long de sa croissance, le crocus doit tout de même bénéficier d’une irrigation régulière. Idéalement, le crocus doit être exposé en plein soleil ; au sud ou au sud-est afin de se trouver directement face à la lumière du soleil tout en étant éloigné des arbres

Production Mondiale

La plus grande part de la production mondiale provient d’une large ceinture qui s’étend de la mer Méditerranée au Cachemire occidental. Environ 300 tonnes de safran sont produites par an, incluant les poudres et les stigmates, dont 200 tonnes pour les stigmates seuls. L’Iran domine ce marché à plus de 90 %.

Cueillette

Traditionnellement, toute la famille participe à la cueillette du safran, qui a lieu, selon les années, les lieux et la météo, vers début octobre. Elle s’étale sur trois semaines et se fait quotidiennement dès le petit matin, à la rosée, puisqu’une fois les fleurs épanouies, elles sont rapidement sensibles à l’action de la lumière et de l’air, ce qui peut donner une décoloration des stigmates et une diminution de leur parfum.

Les fleurs sont cueillies à leur base, à deux mains et seront ensuite déposées dans un panier d’osier ayant une forme originale (les bords du panier sont relevés de façon à protéger les fleurs du vent). Lorsque celui-ci est rempli, il est vidé dans une hotte, une manne (vaste panier rectangulaire) ou sur un drap étendu sur le sol au bord de la safranière.

La récolte sera quotidienne manuelle qui a lieu le matin vers 8-9 heures ; il est toutefois possible qu’il procède à une deuxième récolte vers 15 heures. Sur les six semaines de floraison (en général de fin septembre à mi-novembre), on peut apercevoir deux grands pics de floraison. En moyenne il récolte 1 500 fleurs par jour ; cela peut monter à 4 000 fleurs voire 6 000 fleurs, avec un rendement de ramassage d’environ 1 000 fleurs à l’heure.

Emondage

L’émondage des fleurs, ou, en langage plus familier : l’épluchage, est l’action de séparer les trois stigmates des autres organes de la fleur de crocus. L’objectif est de couper le style ni trop haut ni trop bas afin de garantir une qualité optimale.

Figures 19: émondage de Crocus sativus [Plombières, novembre 2013]

Source : Origines et légendes du safran